La quadruple fonction des cinq plafonds

La solution de l’énigme concernant le rôle des cinq plafonds qui coiffent la chambre du roi dans la grande pyramide est apportée par le cinquième niveau de poutres en granite (1)

.

Celui-ci a été mis entre les chevrons calcaires, c’est à dire à un endroit ou il ne peut servir, ni de rehausse pour les chevrons, ni de buton.
Il ne fait donc que rajouter du poids (comme d’ailleurs les autres plafonds dont les poutres sont volontairement surdimensionnées) sur le premier plafond de la chambre.

Or à quoi cela peut-il servir de rajouter autant de poids sur le plafond d’un tombeau ?

Strictement à rien !

Par contre rajouter du poids sur le plafond d’une chambre en granite destinée à être remplie d’eau par des conduits inclinés sert à empêcher que la pression de l’air comprimé emprisonné par l’eau (4) ne soulève le premier plafond.



Certes la pression de l’air comprimé aurait pu être contenue par la voute en chevrons calcaire mais cette rehausse et le fait que les chevrons n’ont pas été mis plus hauts parlent pour l’existence d’une chambre secrète (2) accolée à cette rehausse et dont le niveau haut est couvert par la prolongation des chevrons de la chambre du roi.



Et si jamais il y avait une fuite par un des joints du plafond de la chambre du roi ? L’air comprimé puis l’eau qui passerait dans la chambre de Davison pourrait endommager la chambre secrète (2) car il n’y a plus assez de poids de granite au-dessus pour lutter contre les effets de la pression.

Les constructeurs le savaient et devaient donc prévoir une soupape de sécurité(4) permettant à l’air comprimé de se décompresser et à l’eau de s’évacuer. C’est ce qu’ils ont fait pour protéger la chambre secrète en reliant la chambre de Davison à la grande galerie. Ils ont bien sur aussi prévus des joints entre les poutres du plafond de la chambre de Davison pour canaliser une éventuelle fuite vers le passage.

Cette structure n’existe donc que parce qu’une chambre secrète est située à proximité. C’est sa seule utilité.

Elle prouve aussi que la chambre dite du roi avait comme fonction de recevoir de l’eau par ses conduits tout en assurant les fonctions suivantes :

1- Rajouter assez de poids sur le premier plafond de la chambre du roi pour éviter que la pression de l’air comprimé par l’eau à 3.4 bars ne le soulève.
C’est pour cette raison que toutes les poutres ont été volontairement surdimensionnées afin de peser plus lourd et que leur nombre est supérieur à celui nécessaire pour une simple rehausse.


2- Créer un espace assez haut pour permettre à la chambre secrète de se situer entre le dessus des poutres de la chambre de Davison et les chevrons calcaires.

3- Protéger la chambre secrète d’une éventuelle fuite d’air comprimée par un des joints du plafond de la chambre du roi. Ils ont mis des joints en plafond de la chambre de Davison et reliée celle ci à la grande galerie par un passage.


4-Permettre un niveau bas de l’entrée de la chambre secrète au niveau de l’arrivée de son couloir d’accès qui passe juste au-dessus de la grande galerie.

Si vous n’avez pas vu ça, c’est simplement que vous voulez à tout prix voir un tombeau au lieu de regarder ce qu’ont réellement fait les constructeurs de cette pyramide.

Reste maintenant à convaincre les égyptologues.

Pour tout connaître de la position des salles secrètes et des moindres détails de cette théorie, lisez le livre de Philippe Lheureux et Stéphanie Martin « GRANDE PYRAMIDE D’EGYPTE: Les sept vérités qui dérangent »