Points forts – Points faibles

Résumé de tous les points forts de notre théorie ainsi des points qui restent en attente d’une meilleure explication.

Points forts de notre théorie

1- Elle permet d’expliquer facilement le décalage en plan et en coupe des trois chambres principales de cette pyramide. (pour permettre le passage d’un conduit à sable vertical)

2-Elle rend logique la présence des cinq plafonds successifs au dessus de la chambre du roi et le gros monolithe au-dessus de son couloir d’accès ( lutte contre les effets de la pression hydraulique )

3-Elle rend obligatoire la présence de joints sur les deux premiers plafonds ainsi que la création d’un passage entre la chambre de Davison et la grande galerie. (soupape de sécurité)

4-Elle explique pourquoi les poutres du premier plafond sont plus hautes que celles des autres plafonds. (meilleure étanchéité des joints)

5-Elle explique par le  calcul pourquoi les constructeurs ont surdimensionnés les poutres des plafonds et ne se sont pas contentés de la section minimum de poutres ne devant supporter que leurs propres poids sur une longueur de 5.23m. (lutte contre le soulèvement du premier plafond par la pression)

6-Elle explique pourquoi les joints des poutres de la chambre du roi comportaient de nombreuses traces de bavures et pourquoi les constructeurs n’ont jamais vu la fissuration des poutres de la chambre du roi. (voir droit de réponse à JP Houdin)

7-Elle démontre que les traces brunâtres prises pour des marques d’étais n’en sont pas et qu’aucune fissure n’a fait l’objet d’un replâtrage du temps des constructeurs. (voir droit de réponse à JP Houdin)

8-Elle permettait de calculer au cm près la hauteur à laquelle s’arretaient les conduits de la chambre de la reine et ceci sans même y envoyer un robot. (même hauteur de colonne d’eau que ceux de la chambre du roi)

9-Elle explique pourquoi on a retrouvé ce qui ressemble fortement à du limon dans un des conduits de la chambre de la reine. (essais avec de l’eau boueuse du Nil)

10-Elle rend logique la création d’une chambre souterraine creusée dans le calcaire naturel et laissée en l’état. (arrivée d’un conduit vertical au dessus du plafond sans risquer de cisailler des poutres et volume de rétention).

11-Elle explique pourquoi la marque en plafond de la chambre souterraine coincide en position avec la seule pierre munie d’un linteau sur le mur nord de la chambre du roi. ( interrupteur à sable et conduit vertical)

12-Elle explique la raison du U inversé dans la construction des conduits. (seule façon d’assurer une étanchéité correcte)

13-Elle explique pourquoi le sarcophage était en si mauvais état et pourquoi on a jamais retrouvé son couvercle. (il servait de bouchon destiné à maintenir l’étanchéité argileuse entre lui et les herses).

14-Elle explique la trace d’éffraction en V inversé dans le linteau du couloir menant à la chambre du roi.(présence du sarcophage)

15-Elle explique la marche taillée en V en haut de la grande galerie. (orientation de l’eau dans le centre de la cunette)

16-Elle explique le volume et la forme de la grande galerie.(égout permettant de reprendre la soupape de sécurité et de faire diminuer la pression sur la couverture du couloir de la chambre de la reine)

17-Elle explique pourquoi les bouchons de granit ont été mis en place dès le début et pourquoi la moitié du couloir ascendant est creusé au lieu d’être appareillé.(vérrouillage de la descenderie après fonctionnement du mécanisme et pas de momie à monter par la)

18-Elle explique pourquoi le mur sud de la chambre du roi s’est affaissé . (présence d’une sape le  long du mur sud)

19-Elle explique le mauvais état du dallage de la chambre de la reine et la présence d’une marche dans son couloir. (enfoncement du plancher)

20-Elle explique ce qu’il y a au bout et au-dessus des conduits de la chambre de la reine. (présence d’un couloir)

21-Elle explique le double chevron au dessus de l’entrée de la pyramide. (véritable entrée vers la chambre secrète juste en dessous)

22-Elle rend logique la présence de conduits. (pour obtenir une pression hydraulique)

23- Elle rend logique l’utilisation du granit pour la chambre à pression.(étanchéité maximum sur une grande période)

24-Elle explique le décentrement des conduits et leur arrivée en bas des chambres. (utilisation de l’air comprimé comme réserve de pression )

25- Elle explique la quatrième herse fixe. (protection de la partie calcaire de la grande galerie lors de la libération de l’eau)

26- Elle explique pourquoi la grande galerie a un plafond plat. ( présence d’un couloir juste au-dessus)

27- Elle explique le double rôle des 5 plafonds situés au-dessus de la chambre du roi. (lutte contre la pression hydraulique et rehausse permettant de caser une chambre secrète à l’ouest grâce à la prolongation des chevrons)

28- Elle explique la position de la chambre secrète.

Points faibles de notre théorie

1-Comment ceux qui devaient ouvrir cette pyramide devait-ils procéder pour remplir les conduits extérieur d’eau ?

Quelques éléments de réponse. Un déluge ou des pluies diluviennes auraient pu remplir la cuve sans intervention humaine mais l’architecture interne parle plutot pour une action humaine. La prise en compte de la présence du Nil à proximité, de l’ensablement naturel et du fait que le calcaire de façade est une pierre tendre sur laquelle il est facile de fixer des échellons ne satisfait pas pour autant les septiques qui oublient qu’ils n’ont que de 273 m³ d’eau à monter. En regard du nombre de pierres de 2.5 tonnes montées bien plus haut par les constructeurs , n’avoir que de l’eau à monter pour l’ouvrir est un vrai plaisir :-). D’autre part, compte tenu de la disparition du revêtement de façade, il est impossible de savoir si les constructeurs n’avaient pas originellement prévus  des escaliers pour accéder aux bouchons des  conduits  ainsi qu’un chéneau périmétrique. En cas de chéneau, un simple orage de 10 minutes aurait suffit pour déclencher le mécanisme.

2- Si la chambre de la reine était une chambre de tests , à partir du moment où ses conduits montent plus haut que la chambre du roi , que se seraient-il passé en cas de tests infructueux ?

En fait la aussi , tout dépends de la méthodologie de la construction de la pyramide. S’il s’agit de pierres moulées comme dans la théorie de Davidovits, les contraintes sont moins importantes qu’en cas de pierres taillées. Il faut aussi savoir que la pression de déclenchement est inférieure à celle maximum mais qu’il leur fallait aussi rejoindre une circulation interne pour amener l’eau. Il se peut aussi que la chambre de la reine ait servie  à actionner un mécanisme de fermeture à la fin du chantier.

3- La probabilité pour que les herses posées sur du sable descendent en même temps que le plancher de la chambre est peu probable.

C’est pour cette raison que nous avons proposé une variante dans notre livre « GRANDE PYRAMIDE D’EGYPTE: les sept vérités qui dérangent ». En fait si seul les herses et le sarcophage descendent , ce dernier ne coincera plus correctement l’argile et l’eau sera libérée quand même par une belle fuite au niveau du joint mur sud-première herse.

Cet article reste ouvert à vos remarques. N’hésitez pas à nous faire partager vos doutes ou vos certitudes.

Pour tout connaître de la position des salles secrètes et des moindres détails de cette théorie, lisez le livre de Philippe Lheureux et Stéphanie Martin « GRANDE PYRAMIDE D’EGYPTE: Les sept vérités qui dérangent »